VOIRIE : Le rond point qui fâche !

Le jeudi 11 octobre 2018, publié par le journal SUD-OUEST, la municipalité de Vaux-sur-Mer conduite par Danièle Carrère, a lancé un appel public à la concurrence pour la réalisation « des travaux de VRD * : réaménagement du boulevard du Général De Gaulle, la création d’une nouvelle voie d’accès et son raccordement par la création d’un carrefour giratoire ».

* VRD = Voirie et Réseaux Divers

Historique
Cette nouvelle voie d’accès et son raccordement par un carrefour giratoire situé sur un terrain de 3611 m2 acquis par la commune en 2011 pour la somme de 653.554,89 € (180,98 € le m2) relèvent d’un projet initial de desserte pour l’urbanisation du secteur des Rentes.
Or, dans le cadre de la révision générale du Plan Local d’Urbanisme en cours, le secteur des Rentes ne serait plus ouvert à l’urbanisation. En conséquence, l’emprise de ce projet de desserte se limiterait désormais à la densification dite des « dents  creuses *» imposée par la loi pour la réalisation de logements.
Ainsi, parallèlement au projet de rond-point, un opérateur s’est alors proposé d’acheter la moitié du terrain au prix net vendeur de 20.000 € (10,95 € le m2) pour la construction de 8 logements sociaux.
Cette proposition a été approuvée par la majorité municipale le 20 septembre 2018.
Cette nouvelle jonction apparaît désormais comme un projet qui a perdu sa vocation initiale, devenant inutile et coûteux alors qu’un simple aménagement suffirait.

* Improprement appelées « dents creuses », en urbanisme, une dent creuse est une parcelle ou un groupe de parcelles non bâties, insérées dans un tissu construit.

Extrait du plan d’appel d’offre

Un projet inutile et coûteux : pourquoi ?

Inutile
Situé à proximité – 55 mètres – d’un croisement de voiries sécurisé par des feux tricolores existants donnant satisfaction et ne suscitant aucun bouchon, même en saison estivale, la création de voie nouvelle contribue à l’artificialisation des sols par le doublement et l’allongement de la voirie transformée alors en voie sans issue.

Coûteux
Incluant la dépense initiale pour l’acquisition de 3611 m2 et le futur coût des travaux de la voirie nouvelle et du giratoire, l’ensemble dépasserait le million d’euros, voire 1.500.000 € selon le résultat de l’appel d’offre consultable à l’adresse : http://www.marches-securises.fr

Considérant ce projet de rond-point inutile et coûteux, le groupe municipal VAUX-SUR-MER AUTREMENT, interviendra auprès de la majorité municipale en recommandant de surseoir à cette dépense et d’engager un meilleur usage de l’argent public.

Télécharger le document au  format PDF : 2018 11 03 communique vaux sur mer autrement

 

Sollicités pour une localisation plus précise du rond-point, le plan de l’appel d’offre ne pouvant être modifié, nous vous proposons un plan de situation pour une meilleure compréhension du projet

 

 

 

 

  • < cliquer sur l’image pour l’agrandir