VIE COMMUNALE – FNACA 19 mars 1962- 2019


Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie, Maroc et Tunisie

 

 

 

 

Représentant le groupe municipal VAUX-SUR-MER Autrement, Pierre Marx (au centre de la photo) a assisté à  la cérémonie patriotique en mémoire de la journée du 19 Mars 1962.

Avec l’aimable autorisation de la FNACA, nous reproduisons  le discours ci-dessous.

 

Photo FNACA

 

 

Message du 19 mars 2019 

Au jour anniversaire de la proclamation, en 1962, du Cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, la France honore nos 30 000 frères d’armes tragiquement dis­parus durant 10 années de meurtriers combats en Algérie, Maroc et Tunisie.
Devenus invisibles mais toujours présents en nos cœurs, avec bravoure et dévouement, ils ont porté nos trois couleurs.
Enfants de la République, ils l’ont servie avec fidé­lité.
Ils ont préservé ses valeurs et permis sa cohésion nationale.
A « 20 ans dans les Aurès », ils ont vécu l’enfer dans cette guerre dont il fallait taire le nom.
Dans des cercueils plombés, sans le moindre huma­nisme, ils ont été restitués à leurs familles, la mention « Mort pour la France » souvent absente.
Les pleurs d’une maman, un père foudroyé par la douleur …
Une épouse, une fiancée effondrées et désorientées … Une sœur, un frère, accablés par le malheur … Les questions de l’enfant sans réponse …

Tant de vies à jamais brisées !
Avec émotion, nous pensons à ces familles si dure­ment éprouvées et au destin profondément bouleversé.
L’Etat se doit de leur exprimer sa gratitude et sa considération.

Par delà les brûlures de l’Histoire, faire vivre leur souvenir,

  • C’est les faire apparaître pour ne pas disparaître.
  • C’est mobiliser les forces vives de la Nation pour s’élever contre l’indifférence qui génère les déviances, et l’ignorance qui nourrit le racisme et la haine.
  • C’est préserver les valeurs de l’Humain !

Voir passer la colombe sur l’arc en ciel de la Paix, implique courage et vigilance.
C’est toujours en temps de Paix que les enfants apprennent à jouer à la guerre.
Leur enseigner notre parcours de vie, c’est enrichir l’Histoire pour une juste préhension de ce conflit.
C’est éveiller leur conscience, les aider à se forger un avenir radieux.
Un espace de vie, de confiance et d’espérances, les citoyens formant une ronde pour s’ouvrir au monde .. et transmettre leur Message de Paix, d’amour, de joie et d’amitié.
Avec enthousiasme, fédérons toutes les énergies pour préserver la Paix, ce bien si précieux.
C’est donner un sens à la vie.

Vive la République.
Vive la France.
Le Comité national de la FNACA

L’Ancien d’Algérie – N° 574 – Février 2019