Trame verte & bleue – TVB

* Pour VAUX-SUR-MER AUTREMENT, la TVB doit être un engagement fort de la Municipalité.

 

Dès 2015, nous avons proposé, l’intégration d’un diagnostic environnemental de Vaux-sur-Mer
dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme.

TVB – lexique

  • Continuités écologiques
    Les continuités écologiques constituant la Trame verte et bleue comprennent des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques (articles L.371-1 et R.371-19 du code de l’environnement).
  • Réservoirs de biodiversité
    Les réservoirs de biodiversité sont des espaces dans lesquels la biodiversité est la plus riche ou la mieux représentée, où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie et où les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement en ayant notamment une taille suffisante, qui abritent des noyaux de populations d’espèces à partir desquels les individus se dispersent ou qui sont susceptibles de permettre l’accueil de nouvelles populations d’espèces.
    Les réservoirs de biodiversité comprennent tout ou partie des espaces protégés et les espaces naturels importants pour la préservation de la biodiversité (article L. 371-1 II et R. 371-19 II du code de l’environnement).
  • Corridors écologiques
    Les corridors écologiques assurent des connexions entre des réservoirs de biodiversité, offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie. Les corridors écologiques peuvent être linéaires, discontinus ou paysagers.
    Les corridors écologiques comprennent les espaces naturels ou semi-naturels ainsi que les formations végétales linéaires ou ponctuelles permettant de relier les réservoirs de biodiversité, et les couvertures végétales permanentes le long des cours d’eau mentionnées au I de l’article L. 211-14 du code de l’environnement (article L. 371-1 II et R. 371-19 III du code de l’environnement).
  • Cours d’eau et zones humides
    Les cours d’eau, parties de cours d’eau et canaux classés au titre de l’article L. 214-17 du code de l’environnement et les autres cours d’eau, parties de cours d’eau et canaux importants pour la préservation de la biodiversité constituent à la fois des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques.
    Les zones humides importantes pour la préservation de la biodiversité constituent des réservoirs de biodiversité et/ou des corridors écologiques.

 

TVB – définitions

  • Des continuités écologiques identifiées sur un territoire
    La Trame verte et bleue, réseau écologique formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques (identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique ainsi que par les documents de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs groupements auxquels des dispositions législatives reconnaissent la compétence d’identifier, de délimiter ou de localiser ces continuités), est un outil d’aménagement durable du territoire qui contribue à enrayer la perte de biodiversité, à maintenir et restaurer ses capacités d’évolution et à préserver les services rendus, en prenant en compte les activités humaines.
  • La Trame verte et bleue contribue à l’état de conservation favorable des habitats naturels et des espèces et au bon état écologique des masses d’eau. Elle doit permettre aux espèces animales et végétales de se déplacer pour assurer leur cycle de vie et favoriser leur capacité d’adaptation.
  • Les continuités écologiques constitutives de la Trame verte et bleue comprennent deux types d’éléments : des « réservoirs de biodiversité » et des « corridors écologiques ».
  • La Trame verte et bleue s’étend jusqu’à la laisse de basse mer et, dans les estuaires, à la limite transversale de la merUn réseau écologique fonctionnel
    La Trame verte et bleue d’un territoire constitue par elle-même un réseau écologique dont la fonctionnalité repose sur la préservation ou la remise en bon état des continuités écologiques qui le composent.
  • La préservation des continuités écologiques vise au moins le maintien de leur fonctionnalité. La remise en bon état des continuités écologiques vise le rétablissement ou l’amélioration de leur fonctionnalité.
  • La fonctionnalité des continuités écologiques s’apprécie notamment au regard :
    – de la diversité et la structure des milieux qui leur sont nécessaires et de leur niveau de fragmentation ;
    – des interactions entre milieux, entre espèces et entre espèces et milieux ;
    – de la densité nécessaire à l’échelle du territoire concerné.
  • La fonctionnalité de la Trame verte et bleue sur un territoire sera confortée par la qualité écologique des espaces situés en dehors des réservoirs de biodiversité ou des corridors écologiques, et leur contribution au fonctionnement écologique global du territoire.

TVB – Objectifs

  • La Trame verte et bleue a pour objectif de contribuer à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques afin d’enrayer la perte de biodiversité. Elle vise à favoriser la libre expression des capacités adaptatives des espèces et des écosystèmes, en prenant en compte les effets positifs des activités humaines et en limitant ou en supprimant les freins et barrières d’origine humaine.
  • La Trame verte et bleue doit permettre d’appréhender chaque territoire dans une échelle plus large, d’identifier et favoriser la solidarité entre territoires et, afin de répondre aux objectifs qui lui ont été assignés par les dispositions du I de l’article L. 371-1 du code de l’environnement, elle doit également permettre :
    – de conserver et d’améliorer la qualité écologique des milieux et de garantir la libre circulation des espèces de faune et de flore sauvages
    – d’accompagner les évolutions du climat en permettant à une majorité d’espèces et d’habitats de s’adapter aux variations climatiques
    – d’assurer la fourniture des services écologiques
    – de favoriser des activités durables, notamment agricoles et forestières 

 

 

 

TVB – Une démarche qui ambitionne de préserver la biodiversité

La “Trame Verte et Bleue” est une démarche qui ambitionne de préserver la biodiversité, la qualité des milieux et des espaces et la qualité de vie.
Elle vise tvb ceser février 2015à maintenir et reconstituer un réseau d’échanges sur le territoire national : continuités terrestres (vertes) et aquatiques (bleue et bleue marine jusqu’au littoral),  pour que les espèces animales et végétales puissent circuler, se reproduire, se reposer.
Les réservoirs de biodiversité(espaces dans lesquels la biodiversité) est la plus riche ou la mieux représentée)  et les corridors écologiques (espaces assurant des connexions entre les réservoirs de biodiversité constituent, ensemble, les continuités écologiques.

En décembre 2013, le Conseil Economique, Social et Environnemental – CESER- a été officiellement sollicité par le Conseil régional
pour mettre en oeuvre la “Trame Verte et Bleue” en y impliquant et responsabilisant durablement les citoyens et les acteurs socio-économiques de Poitou-Charentes.

Pour télécharger le rapport ci-contre, cliquer sur le lien > : Rapport_TVB_-16_Fevrier_2015web

Rapport d’étape

tvb imageI. La biodiversité et les enjeux de sa préservation
I.1. Qu’est ce que la biodiversité ?
I.2. En quoi est-elle importante et pourquoi faut-il la préserver 
I.3. Les causes de son érosion
I.4. Les outils de préservation et de restauration
I.5. Définition réglementaire de la “Trame verte et bleue”
et mise en oeuvre régionale : le Schéma régional de cohérence écologique
II. Où en est-on en Poitou-Charentes ?
II.1. Une phase 1 aujourd’hui achevée
II.2. La phase 2, mise en oeuvre concrète 
III. La  “Trame verte et bleue” ., une belle inconnue
IV. … Mais le CESER l’a rencontrée
V. Conditions de réussite de la mise en oeuvre de la « Trame verte etBleue » : premières pistes
Pour télécharger le rapport d’étape ci-dessus,
Cliquer sur le lien > : Rapport TVB – 17juin2014 web mail

Capture d’écran 2015-02-02 à 23.12.33