AUTOUR DE NOUS – Le parc naturel marin

Création du parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Perthuis

  • Des paysages ancrés entre terre et mer

  • Un patrimoine naturel d’exception mais fragile

  • Des activités humaines riches et diversifiées

  • Un patrimoine culturel remarquable

  • Le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis est le plus jeune parc français.
    Il a été créé le 4 avril 2015 après trois années d’études de concertation avec les acteurs locaux.
    Le Parc  a réuni son premier conseil de gestion le 11 juillet 2015.
    Création : 4 avril 2015 –  Superficie : 6500 km2
    Conseil de gestion 70 membres – Président: Philippe PLISSON
    représentant du SMIDDEST (Syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire de la Gironde)

 

DES ÉCOSYSTÈMES INTERDÉPENDANTS

Les paysages de la mer des Pertuis sont façonnés par le balancement des marées, l’extraction du sel et la conchyliculture. Lors des grandes marées, les estrans se découvrent pour le plus grand bonheur des pêcheurs à pied. L’estuaire de la Gironde, quant à lui, est le plus grand estuaire d’Europe, un milieu peu artiticialisé avec une biodiversité importante et emblématique (il est notamment le dernier lieu de reproduction de l’esturgeon d’Europe).
Situé entre terre et mer, le Parc regarde aussi vers le large, très poissonneux, fréquenté par la tortue luth, le requin pèlerin, le fou de Bassan ou encore l’océanite tempête.
Ces trois espaces aux caractéristiques propres sont étroitement liés entre eux par le panache formé du brassage et du mélange des eaux douces de la Gironde dans l’océan Atlantique.
Selon leur cycle de vie, des espèces comme l’anguille se déplacent dans les différents milieux estuariens, côtiers et marins.
En mer comme dans les estuaires, les ostréiculteurs, les pêcheurs, mais aussi les extracteurs de granulats exploitent les ressources naturelles. Les parcs à huîtres et les ports marquent les paysages et la culture maritime. Les plaisanciers naviguent sur l’un des plus beaux plans d’eau de l’hexagone, tandis que les îles d’Oléron et de Ré, La Rochelle ou les plages du sud de la Vendée attirent les touristes en nombre mais également des personnes souhaitant y résider à l’année. 

 

UN ÉQUILIBRE FRAGILE 

Les marais, les claires ostréicoles, les fleuves, les estrans, les pertuis et le large forment une mosaïque d’habitats particulièrement bénéfiques aux oiseaux et aux poissons amphihalins. L’interdépendance complexe de ces écosystèmes est prouvée mais encore mal comprise. C’est un enjeu fort pour le jeune Parc, qui devra protéger au mieux les fonctionnalités de ces milieux et les activités qui en dépendent.
Les aménagements côtiers et portuaires ainsi que l’entretien des zones de navigation par le dragage peuvent modifier profondément l’équilibre des écosystèmes. La ressource naturelle peut parfois être surexploitée ou subir des pollutions maritimes ou terrestres, mettant en péril son renouvellement. Ces effets se cumulent entre eux et les écosystèmes pourraient ne plus pouvoir répondre à ces pressions.
Pour taire face à cela, le Parc naturel marin prévoit de veiller à la bonne qualité des eaux estuariennes et marines. li aidera également au développement durable des activités maritimes professionnelles {pêche côtière et estuarienne, conchyliculture, activités portuaires et industrielles) ou de loisirs, dans le respect du milieu marin. 

 

UN PARC GRANDEUR NATURE

Le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis a nécessité une concertation grandeur nature. Les 117 communes littorales du projet de parc situées sur 700 km de côtes ont été consultées!
Les six grandes orientations de gestion définissent les enjeux exprimés par les acteurs de Vendée, de Charente-Maritime et de Gironde auxquels le parc naturel marin devra répondre. 

Le périmètre inclut l’ensemble des Pertuis, les estuaires, le panache de la Gironde el va ainsi au large jusqu’aux fonds de 50 m. Couvrant 6500 km2 d’espace marin, il permet de préserver une continuité écologique entre les milieux, condition nécessaire à une protection efficace des espèces.
Il prend également en compte la cohérence socio-économique des bassins d’activités professionnelles et de loisirs.
Représenter tous les acteurs dans la gouvernance de ce vaste espace marin, concernant trois régions et trois départements, est l’un des défis du parc.
L’estuaire de la Gironde et la mer des Pertuis sont interdépendants mais chaque zone peut avoir des problématiques spécifiques.
Pour faciliter la gestion de cette vaste zone, il est proposé de faire évoluer la gouvernance du Parc, notamment par la mise en place de comités géographiques locaux. 

 

 

 

 

Datant du XVI” siècle, l’emblématique phare de Cordouan, dans l’estuaire de la Gironde, est l’un des plus anciens des côtes françaises.

 

 

 

 

 

 

En savoir plus : Depliant+10x21_EGMP_w

 

 

 

 

 

 

Classes de mer, stages de voile : le nautisme et les sports de nature sont en pleine expansion dans les Pertuis charentais et l’estuaire de la Gironde.