LES ÉCHOS DU CONSEIL – 16 Juillet 2019 – Gens du voyage – Eaux de baignade

Questions diverses : questions orales VSMA

 

Venue de gens du voyage sur le territoire de la commune

 

Sans information préalable des riverains et des conseillers municipaux, il a été constaté l’installation de gens du voyage sur le territoire de la commune.

Contacté par les riverains, notre Groupe municipal VAUX-SUR-MER Autrement est particulièrement interrogatifs sur les conditions de séjour des personnes résidentes : les aires d’accueil des gens du voyage étant placés sous l’autorité des maires des communes pour ce qui relève de leur pouvoir de police.

Or, un livret d’accueil (ci-contre) gère les aires d’accueil des communes de Saujon et de Saint Georges-de-Didonne.

 S’agissant de Vaux-sur Mer, un règlement intérieur a-t-il été effectué comme pour Saint-Georges de Didonne et Saujon ?

 Combien de résidents et pour quelle durée les gens du voyage sont-ils présents ?

N’est-il pas surprenant qu’un tel accueil soit autorisé à proximité de la zone de captage des eaux de Bel-Air ?

Quelles seront les conditions de remise en état des terrains occupés ?

Et enfin, les conditions d’hygiène et de sécurité sont-elles effectives ?

Comme suite à notre déclaration, Madame le Maire a annoncé prendre contact dès le 17 juillet 2019 avec la CARA afin de pouvoir évaluer l’ensemble de la situation.

Dans l’attente des suites à donner !

 

Eaux de baignade

 

 

 


L
ors du dernier Conseil Municipal, à la veille de la saison estivale, le Groupe VAUX-SUR-MER AUTREMENT a attiré l’attention du Conseil sur la qualité des eaux de baignade.

En réponse, le département avait engagé une campagne d’analyse des eaux de baignade afin de connaître les causes de la dégradation de leur qualité.

Aujourd’hui nous voudrions savoir si la CARA et la Ville de VAUX SUR MER ont identifiés précisément les vecteurs de pollution, notamment par la mise en œuvre d’un diagnostic global permettant :
– d’évaluer la conformité des réseaux d’eaux usées et pluviales de notre commune, de notre agglomération (conformité des branchements, de l’étanchéité, des systèmes d’assainissement autonomes ;
– et la qualité des eaux rejetées dans le milieu naturel.

Madame le Maire précise que 11 installations, hors bassin versant de Nauzan, ont été mises en demeure de mise aux normes soulignant les bons résultats du riveau de Nauzan et précisant qu’un schéma directeur des eaux pluviales a été confié par la CARA à l’UNIMA.

A suivre !