PATRIMOINE DU PAYS ROYANNAIS

VAUX-sur-MER

     Fronton de la mairie

 

QUI RIT ET MORD    QUI MEDIT ET RAPPORTE    N’ENTRE CEANS
JE LUI DEFEN LA PORTE
1648

Blason

Vaux vient du pluriel de val.
Au Moyen Âge, le bourg s’appelait Vallibus , pluriel du latin Vallis (vallée).
La commune (597 hectares) est en partie, située sur le plateau de calcaire crétacé, limité, au nord, par un bras du marais de Saint-Augustin, à l’est par le marais de Pontaillac.Au sud, elle s’ouvre largement sur la Gironde.
C’est une côte à falaise, pittoresque, festonnée par quatre conches dont la plus vaste, la conche de Nauzan, se prolonge vers l’intérieur par un marais qui remonte jusqu’au pied de l’église abbatiale.

       

 


EGLISE SAINT ETIENNE

XIè et XIIè siècles L’église Saint-Etienne des XIè et XIIè siècles à Vaux-sur-Mer est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques (MH) depuis septembre 2013. C’est une église tronquée. La nef a disparu. La façade, reconstruite après la destruction de la nef. est d’une grande austérité.L’entrée donne dans le transept au-dessus duquel…

Lire la suite

INVENTAIRE DU PATRIMOINE – Vaux-sur-Mer

    L’ESTUAIRE DE LA GIRONDE est un des plus grands estuaires d’Europe et, écologiquement, un des plus riches.  Qu’il s’agisse d’utilisation de la ressource en eau, de tourisme, de pêche et de cultures marines, de paysages et de biodiversité, il revêt une identité environnementale mais aussi patrimoniale particulière.Son histoire…

Lire la suite

LES “PUITS-REFUGES” de Saint-Sordelin

Lorsque vers 1881, Justin Laurent, professeur au collège de Saintes, se promène  entre Pontaillac et Nauzan, il remarque dans les rochers, des installations qu’il appellera “puits-refuges” (1).   Creusés dans la falaise Ces éléments, encore visibles de nos jours, sont  composés de galeries souterraines et de puits percés dans la falaise, à…

Lire la suite