Environnement

POLLINISATEURS

Ils ont un rôle central, irremplaçable, et pourtant leur population continue à diminuer de façon alarmante. Pour enrayer cette érosion, la Région NouvelleAquitaine s’est engagée dans la mise en place d’un plan en faveur des insectes pollinisateurs.

Un si précieux battement d’ailes
La pollinisation des plantes à fleurs, c’est-à-dire le transport du pollen, est au cœur de la nature et de ses processus de reproduction. Près de 80 % des espèces de plantes sauvages ou cultivées dépendent au moins en partie de ce service écologique gratuit qu’assurent les insectes. Ils sont un maillon essentiel, avec une grande diversité d’espèces: mouches, coccinelles ou papillons, et bien sûr les abeilles et les bourdons, qui constituent le groupe d’insectes pollinisateurs majeur. En Nouvelle-Aquitaine, les dangers qui pèsent sur les pollinisateurs sont avérés. Leur disparition pourtant, serait lourde de conséquences. Par exemple, le Lot-et-Garonne, premier producteur national de prunes, fraises ou noisettes, pourrait ainsi voir sa production fruitière chuter de 20 % .

Le plan de sauvegarde des pollinisateurs
C’est pourquoi la Région a lancé son plan de sauvegarde des pollinisateurs. Celui-ci concentre ses efforts sur quatre axes. Le premier porte sur la connaissance scientifique, pour mieux comprendre le lien entre ces insectes et les plantes. Le deu – xième concerne la restauration et la préservation des espaces naturels, afin de permettre aux pollinisateurs de survivre. Le troisième consiste à stimuler l’éducation à l’environnement, afin de faire émerger une réelle prise de conscience de l’urgence de la situation. Enfin, le dernier axe s’attèlera à construire une véritable exemplarité régionale, notamment en prenant en compte les questions d’environnement dans toutes les politiques régionales.
Des programmes de recherche et de partage des données sont déjà en cours. De même, la Région met en place un accompagnement pour que les espaces naturels et semi-naturels fassent l’objet d’une gestion plus adaptée. Chaque année, des appels à projets et à manifestation d’intérêt permettront un soutien ciblé aux initiatives émergeantes répondant à cet objectif de protection des pollinisateurs.

Source : Journal Nouvelle-Aquitaine – n°1  Automne 2017

 

Rappel

 

 

 

 

 

 

Le tri des déchets

dechet_tri cara

 

Simplifiez vous le tri

La CARA a édité le guide du tri :déchets tri bac jaune
– Vos équipements : à chaque couleurs ses emballages
– Plastique : seuls les bouteilles et les flacons se recyclent
– Les Boites métalliques, les briques alimentaires…
– Les journeaux, les magazines, le prospectus se recyclent
– Les emballages en verre se recyclent

Autres déchets, Le saviez-vous ?
Télécharger le guide : > dechet_tri

 

Les fonctions des zones humides

Pourquoi des fonctions ?

Les zones humides sont des espaces au sein desquels les multiples contextes hydrogéomorphologiques confèrent au territoire des fonctionnalités sources de services écosystémiques*.
De nombreux scientifiques et spécialistes des zones humides (Mitsch et Gosselink – 2000), reconnaissent une valeur économique des zones humides au titre de ces services rendus par l’émergence de fonctions que l’on peut identifier ci-dessous.

Fonctions hydrologiques : la régulation naturelle des inondations, le soutien des cours d’eau en période d’étiage, la diminution des forces érosives, la régulation des vidanges des aquifères,… En retenant l’eau, elles permettent son infiltration dans le sol pour alimenter les nappes phréatiques (souterraines) et éviter leur disparition (assèchement) lors de périodes chaudes. Elles peuvent de la même façon, soutenir les débits des rivières en période d’étiage grâce aux grandes quantités d’eau stockées et restituées progressivement.

Fonctions épuratrices ou biogéochimiques : elles ont un rôle de filtre pour la qualité de l’eau comme la rétention de matières en suspension, la transformation et la consommation des nutriments et des toxiques et le stockage du carbone.Fonctions écologiques : les zones humides sont de véritables puits de biodiversité et représentent des corridors important. Elles offrent des conditions de vie favorables à de nombreuses espèces tout en jouant un rôle de production de biomasse.

* Services écosystémiques (définition du Millenium Ecosystem Assessment) : Les services que procurent les écosystèmes sont les bénéfices que les humains tirent des écosystèmes. Ceux-ci comprennent des services de prélèvement tels que la nourriture, l’eau, le bois de construction, et la fibre; des services de régulation qui affectent le climat, les inondations, la maladie, les déchets, et la qualité de l’eau; des services culturels qui procurent des bénéfices récréatifs, esthétiques, et spirituels; et des services d’auto-entretien tels que la formation des sols, la photosynthèse, et le cycle nutritif.

 

Le Forum des Marais Atlantiques

bandeau-poles-relais5

Les missions du Forum des Marais Atlantiques

Une structure au service des acteurs

Cette structure avant tout est au service des différents acteurs engagés dans la vie active des zones humides :
– les élus et leurs services techniques ;
– les syndicats de marais ;
– les différents professionnels exerçant dans les zones humides ;
– les scientifiques et les spécialistes des zones humides qui ont engagé des partenariats interdisciplinaires ; le Forum des Marais Atlantiques peut être un espace de renforcement de ces démarches et de diffusion des connaissances scientifiques et techniques acquises ;
– les différentes administrations qui utilisent également le Forum pour construire et / ou faciliter leurs missions auprès des acteurs locaux.

Lieu d’échanges et centre de ressources sur les zones humides

Le Forum des Marais Atlantiques est né dans les années 90 de l’idée partagée par ses fondateurs, qu’un espace de médiation est nécessaire afin de faciliter la gestion durable des zones humides, de dépasser les ancestraux conflits d’usages encore trop fréquents sur ces territoires façonnées de la main de l’homme depuis des millénaires et de concilier les activités humaines avec une bonne gestion de l’eau, en qualité comme en quantité.
Pour remplir ces objectifs, le Forum des Marais Atlantiques agit dans trois directions essentielles, avec une approche multidisciplinaire :
– l’accroissement et la diffusion des connaissances sur les zones humides ;
– l’appui méthodologique et technique aux porteurs de projets ;
– l’animation du réseau et de la communauté que constituent les acteurs publics et privés de ces territoires.

En savoir plus : http://www.forum-zones-humides.org/forum-marais-atlantiques.aspx

 

 

Ramassage des déchets ménagers

Calendrier de collecte 2017

2017 collecte vaux sur mer

 

 

 

 

cropped-Capture-d’écran-2015-02-02-à-23.12.33.png