PATRIMOINE – Eglise de Talmont

Saintonge romane

timbre talmontCombien de fois, et toujours avec raison, les admirateurs de l’église romane de Talmont (Charente Maritime) ont-ils dit que cet édifice solitaire qui dresse sa masse trapue sur une falaise à pic dominant les flots boueux de la Gironde est le symbole de la lutte que l’homme est contraint de mener incessamment contre les forces de la nature qui s’obstinent à détruire ce que le génie humain s’acharne inlassablement à construire et à protéger?

Si l’église Sainte-Radegonde de Talmont paraît-être le symbole de ce conflit, c’est parce que cet édifice est bâti sur des rochers calcaires battus par les marées atlantiques remontant l’estuaire girondin. Par suite de la corrosion, des pans entiers de la falaise sont tombés dans les eaux. Ainsi ont disparu, victimes des effondrements d’un sol disloqué, la première façade ouest de l’église, une travée de la nef et maints autres bâtiments, profanes ou sacrés, construits à partir du XIIe siècle.

Le péril est aujourd’hui écarté – temporairement sans doute. Des travaux de consolidation mettant à l’abri les parties menacées ont été entrepris. Les dernières déprédations constatées datent de 1928. En dépit de ces mutilations, l’église de Talmont n’a rien perdu de son allure farouche et fière qui s’ajoute à la beauté sauvage du site.

Autant qu’on puisse l’établir avec certitude, l’histoire de l’église de Talmont commence aux temps mérovingiens, lorsque les moines de l’abbaye de Saint-Jean-d’Angély reçurent en don une petite chapelle, aujourd’hui disparue, déjà dédiée à Sainte-Radegonde. L’édifice actuel, dans sa partie la plus ancienne, remonte au XIIe siècle. Son importance, manifestement disproportionnée au faible nombre des habitants de la région, semble indiquer qu’il fut conçu pour accueillir les pèlerins de Compostelle.

L’architecture du bâtiment est digne des plus beaux édifices romans. On ne peut pas quitter Sainte-Radegonde de Talmont sans avoir admiré les chapiteaux soutenant les doubleaux du transept et sans s’être arrêté un instant devant les voussures du portail orné d’animaux fantastiques. Le tableau d’ensemble – unique en France – formé par l’église et le décor qui l’entoure, est grandiose. Tous ceux qui ont eu la bonne fortune de voir Talmont à l’heure où le soleil lance ses derniers rayons dans le rougeoiment d’un crépuscule d’une exceptionnelle beauté, ne peuvent oublier ce spectacle.

Source : 24-85 Document Philatélique Officiel édité par l’Administration des Postes et Télécommunications pour le Musée de la Poste et tiré sur les presses de l’Imprimerie des Timbres-Poste.