CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE

                                           VAUX-SUR-MER 11 NOVEMBRE 2018

 


La cérémonie commémorative de l’Armistice de 1918 aura lieu 

le dimanche 11 novembre à 9h30, place François Courtot.
Départ du défilé en direction du monument aux morts, place de l’Église.

A cette occasion, la vente de bleuets de France symbole de la solidarité et de la mémoire,
envers les anciens combattants et les victimes de guerres, sert à financer des oeuvres sociales.Pourquoi cette fleur sauvage a-telle été choisie pour incarner le symbole national du souvenir ?
Ils existent plusieurs hypothèses :
– Ce serait un héritage des tranchées, un souvenir des nouveaux soldats arrivés dans leur uniformes bleu horizon et baptisés “bleuets” par les anciens Poilus.
– Une fleur des champs dans le chaos des hommes, qui, malgré l’horreur des tranchées a continué de pousser sur les champs de bataille, et ça symbolise la vie et le dépassement de soi.
– En hommage au bleu, couleur de la Nation, première couleur du drapeau tricolore.
Aujourd’hui, la vocation du Bleuet de France perdure, et s’agit de la transmission de la mémoire, comme vecteur de solidarité entre les générations.
Cliquer sur le monument pour agrandir

 

L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h15 , marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de lAllemagne, mais il ne s’agit pas d’une capitulation au sens propreLe cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l’ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d’une guerre qui a fait pour l’ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils.Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon restaurant aménagé provenant du train d’État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.Cette photographie est prise dans la forêt de Compiègne, au pied du wagon-salon du train de Foch où vient d’être signé l’armistice. Ce wagon fut réquisitionné auprès de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits afin d’être affecté au train de l’état-major. Le maréchal Foch est au premier plan, second sur la droite, entouré par les deux amiraux britanniques Hope et Rosslyn Wemyss.

 

 

 

Tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope. Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Armistice_de_1918

 

Centenaire de la grande guerre 1914 -1918 en Charente-Maritime

  • Témoignages de la première guerre mondiale.souvenirs familiaux, images, carnet de poilus, presse…
    sont à découvrir au service des archives départementales

https://archives.charente-maritime.fr/centenaire-grande-guerre

 

 

 

Ci-contre souvenir familial : familles Courtemanche-Larue-Marx

Cliquer sur l’image pour l’agrandir