CAPRICORNES ASIATIQUES

COMMUNIQUE DE LA PREFECTURE DE CHARENTE-MARITIME

Découverte de capricornes asiatiques à Royan :
Mise en place de mesures de surveillance et de lutte

Mise à jour le 13/07/2018

Le 4 juillet dernier, des capricornes asiatiques des agrumes (Anoplophora chinensis) ont été capturés dans un jardin privé de la commune de Royan (Charente-Maritime). L’identification a été confirmée par le laboratoire de la santé des végétaux de l’ANSES. Ce coléoptère, originaire principalement de Chine, est classé comme organisme de quarantaine dans l’Union européenne contre lequel la lutte est obligatoire.

Le capricorne asiatique des agrumes occasionne des dégâts très importants sur les arbres et arbustes à bois tendre comme les érables, les citrus, les platanes, les peupliers, les saules, bouleaux et marronniers. Les larves s’installent sur arbres vivants et sains, entraînant leur mort dans les 3 à 5 ans.
Cet insecte ne présente strictement aucun danger pour la santé publique et les animaux domestiques en dehors du risque de chute des arbres qu’il peut provoquer à terme. L’insecte ne s’installe pas sur les bois d’œuvre comme les poutres et structures en bois des habitations.
Les érables negundo présentant des symptômes typiques d’attaque et sur lesquels les insectes ont été capturés, ont été abattus et détruits le 11 juillet par les services techniques de la municipalité de Royan sous contrôle des services de l’État (Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Nouvelle Aquitaine).
Une opération de prospection de grande ampleur des végétaux sensibles et potentiellement infestés dans l’environnement du foyer est en cours pour identifier d’éventuels autres arbres contaminés. Une enquête est également en cours pour rechercher l’origine de l’introduction de ce ravageur sur le territoire de cette commune.
Un arrêté préfectoral fixera une zone délimitée constituée d’une zone focale d’un rayon de 100 m à partir du site de capture des insectes et d’une zone tampon de 2 km de rayon à partir de ce même site.
Il rendra obligatoire la déclaration de détection de l’insecte ou de la suspicion de sa présence, la surveillance intensive de la zone délimitée et précisera les mesures et conditions d’abattage et de destruction, seuls moyens de lutte efficaces connus à ce jour. La plantation d’essence sensible est interdite dans l’ensemble de la zone focale ainsi que la sortie de végétaux sensibles de la zone délimitée.
Une réunion publique d’information se tiendra le mardi 17 juillet à 18 heures à ROYAN, en présence du Maire, M. Patrick MARENGO, afin de présenter le dispositif aux riverains en les incitant à la plus grande vigilance.
La population de Royan est invitée à être attentive et à signaler immédiatement toute observation de cet insecte ou de ses symptômes sur la base de la notice d’information accessible à l’adresse http://draaf.nouvelle-aquitaine.agriculture.gouv.fr/Capricornes-asiatiques en contactant : la mairie au 05 46 39 56 56 ou le SRAL Nouvelle-Aquitaine (sral.draaf-nouvelle-aquitaine@agriculture.gouv.fr – 05 55 12 92 50) ou la FREDON Poitou Charentes
(accueil@fredonpc.fr – 05 49 62 09 64)

Communiqué de Presse – format : PDF  – 0,21 Mb : 13juil CP capricorne

Photo : France 3 Nouvelle-aquitaine

Sud-Ouest 19 juillet 2018 

Un  foyer de  capricornes découvert  à  Royan

PRÉVENTION  Le  capricorne asiatique  des agrumes  a  été détecté  à  Pontaillac  pour la  première fois  en France

Le  coléoptère n’est  pas  dangereux pour  l’homme  mais  tue à  coup  sûr les  végétaux  dans  lesquels il  est  ins­tallé. Il  ne  s’attaque pas  non  plus aux  charpentes  et  autres menuise­ries  mais  uniquement au  bois  vi­vant.  Très invasif,  il  est  classé  comme organisme  de  quaran­taine dans  l’Union  européenne  contre  lequel la  lutte  est obliga­toire.  La  Direction  régionale  de  l’ali­mentation, de  l’agriculture  et  de  la  forêt (DRAAF)  a  donc  lancé  une grande  opération  de  prospection et  d’inspection  autour  du quartier  de  Pontaillac, à  Royan,  où ont  été  découverts les  premiers  capricor­nes  asiatiques.

De  possibles  arrachages

Un  arrêté  préfectoral a  aussi  été pris.  Il  stipule que,  dans  un rayon  de  100  mètres  autour de  la  pre­mière découverte,  il  est  désormais  interdit  de  planter des  végétaux  dits  sensibles comme  les  rosiers, les  arbres  à agrumes,  les  érables ou  encore  les pommiers  et  poiriers. Dans  une  optique de  prévention,  les  végétaux déjà  présents  devront  peut-être  être  arrachés et  détruits.

Le  capricorne asiatique  a un  corps de  3 centimètres  sans les  antennes. PHOTO  VILLE DE  ROYAN

Pas  d’affolement ni  de  précipita­tion pour  autant  car comme  l’ex­plique  la  DRAAF, le  capricorne  asia­tique  à  agrumes a  un  cycle de  dé­veloppement  très  long.L’éventuel arrachage  ne  se  fera  donc qu’après  la  fin  de  la  prospection  et  les  rive­rains  recevront  une  notification administrativeparcourrieL

Cet  insecte  est  reconnaissable à  ses  antennes au  moins  aussi lon­gues  que  son corps  et  à  ses  taches blanches  contrairement  à  son  cou­sin  européen  complètement  noir;  Il  perce  des trous  parfaitement  cir­culaires  à la  base des  troncs  et laisse  parfois  de  la  sciure  au pied  des  arbres.

Si  vous  apercevez un  capricorne  asiatique,  capturez-le  et  contactez la  DRAAF  au 05 55 12  92  50.  Marina  Guibert